bannière-boutique2

Un peu éclipsé hier par la victoire d'ElkY, Elie Payan fait aujourd'hui son entrée dans la lumière en décrochant au terme de l'event n°22 le 7e bracelet de l'Histoire du poker tricolore. Pour la première fois, une édition des World Series couronne deux vainqueurs français.

Dix ans s'étaient écoulés entre le bracelet WSOP de Patrick Bruel en 1998 et celui de David Benyamine en 2008. À l'opposé, il n'aura fallu attendre que 24 heures pour trouver un successeur à ElkY dans le Panthéon WSOP du poker tricolore.

Alors que le membre du team PokerStars recevait ce matin officiellement son bracelet et que la Marseillaise résonnait dans l'enceinte du Rio, peu imaginaient qu'Elie Payan irait à son tour au bout de son rêve aujourd'hui.

Il faut dire que la fiche Hendon Mob de ce membre de l'Orléans Poker Club n'affichait encore, il y a quelques minutes, que quelques résultats mineurs. Le point d'orgue de sa carrière d'amateur ? Une méritoire 3e place lors de l'International Poker Open de Dublin en 2008, pour un gain d'un peu plus de 22 000 $.

Autant dire qu'en s'extirpant d'un field de 1 071 unités et en atteignant la table finale de ce 1 500 $ Pot Limit Omaha, Elie avait déjà largement rempli son contrat. Le reste serait du bonus.

Et pourtant, au gré des éliminations, ses supporters orléanais se mirent à rêver de l'exploit. D'autant plus qu'Elie était loin de se contenter de rester spectateur : après l'élimination de David Sands en 3e position, le Français détenait même deux tiers des jetons en jeu. Quelques mains plus tard, le rapport de force s'inversait brièvement, mais Elie reprenait vite le dessus sur son adversaire.

L'estocade aurait alors pu être portée dans la foulée, mais comme avec ElkY hier, il était écrit qu'il faudrait batailler pour décrocher le Graal. Mis à tapis, Rafe Kibrit touchait sur la rivière une des rares cartes susceptibles de le maintenir en course. Pour la 3e fois, ce dernier remportait une confrontation à tapis dont il n'était pas le favori.

Certains auraient craqué après avoir entrevu la victoire de si près, mais Elie resta droit dans ses bottes et ne tergiversa pas. Quelques minutes après ce coup du sort, il prenait définitivement le meilleur sur son adversaire et réalisait le rêve de tout joueur de poker, amateur ou professionnel : monter sur la plus haute marche d'un tournoi disputé dans l'Amazon Room.

Auréolée d'un gain de 292 825 dollars, la performance de l'Orléanais en fait surtout le 7e détenteur français d'un bracelet WSOP, aux côtés de grands noms comme David Benyamine ou ElkY. Autant dire que la nuit devrait être courte à Las Vegas pour Elie et ses supporters.

 Article paru sur clubpoker.net le 16 juin 2011.

Evénements Spéciaux

Les tournois live

23
juin
2019

4/60

De 09:30 à 20:00

Tournois online Winamax

Les Classements

Championnat 2018

Nos partenaires

 logo 512x512
 
 
12285626 10208354716925258 1588774028 n
 
 
12278038 10208354717405270 2062457383 n
 
 
12286152 10208354717165264 1118590157 n
 

 

 

 

 

 

11136606 10206653559357382 984447280 o

11130739 10206653561197428 862495064 n

11149147 10206653562517461 2023571259 n

 

 vandb

Notre page Facebook 

 

Foire Aux Questions

1

Où ? Découvrez notre local

2

Comment ?S'inscrire à un tournoi?

3

Combien ?Adhérez à l'OPC pour seulement 60€

trombinoscope

Club des Clubs

Nous vous informons que notre club soutient le Club des Clubs et montre sa volonté de prendre, de ce fait, une part active dans le développement du poker français.


Identification

Retour en haut