bannière-boutique2

Hier soir l'excitation était à son comble lorsqu'ElkY s'imposait sur le Stud à 10 000$. Il n'y avait forcément pas moyen que l'on s'intéresse à quelqu'un d'autre que lui. La terre s'était arrêté de tourner.... Sauf qu'à côté, il y avait encore un tournoi qui battait son plein. Un tournoi à 1 500$. Alors ok, ce n'est pas le tournoi de l'année, mais en y regardant de plus près, on pouvait s'apercevoir qu'un Français faisait sa loi sur ce tournoi ! Encore ?! Et oui, cette année, il n'y a pas que les Anglais qui viennent faire la loi sur le sol Américain.

Ce Français que personne ne connait s'appelle Elie Payan. Alors qu'il dispute actuellement la table finale de cet event, j'ai décidé qu'il était temps de s'intéresser au personnage. Chattard qui a run good pendant 3 jours ? Vous vous trompez complètement. Elie est un joueur solide, mais un joueur de l'ombre. Rencontre.

Salut Elie, peux-tu te présenter pour les gens qui ne te connaissent pas ?

Je m'appelle Elie Payan, j'ai 27 ans, et je viens d'Orléans, je suis professionnel depuis trois ans.

Quand on regarde tes lignes Hendon Mob, on s'aperçoit que tu as déja fait quelques résultats... en Irlande ? Tu as vécu là bas ou quoi ?

Non mais en fait, je n'ai pas une grosse bankroll qui me permet de jouer de gros events avec de belles structures, et à Dublin, contrairement à la France, on peut jouer de beaux tournois à faibles buy-in.

Mais tu vis à Orléans... comment tu fais pour vivre du poker ? Tu joues online ?

Alors pas du tout ! Moi je ne suis pas du tout un geek. A Orléans, soit je joue des parties privées, soit je viens sur Paris. Et de temps, je vais en bord de mer. Mais depuis un an, je me suis beaucoup investi sur Las Vegas, au niveau cash game principalement. On va dire que sur l'année, je vis 6 mois par an ici.

Tu dis ne pas avoir de bankroll... mais alors, comment t'es tu payé ce 1 500$ ?

La vérité, c'est que je n'ai pas la bankroll pour faire ce genre de manoeuvre. Mais après, je suis quelqu'un d'assez sérieux : ça fait 2 ans que je vois jouer tous ces gens sur tous ces events des WSOP, et je sais très bien que de toute façon, ce qui m'empêche de participer, ce n'est pas mon niveau... mais un moment donné je me suis dit qu'il fallait se lancer, et soit ça passe, soit ça casse. Sinon tant pis, je retournerai à des plus petites limites, hors WSOP, aux Venetian etc. Et puis, je me suis dit, quitte a buy-in un tournoi à 1 000 ou 1 500$, autant que ce soit un tournoi où j'aurais un petit edge, et clairement c'est le PLO. Ça va faire vraiment un an que je me suis mis dedans. Je joue beaucoup en cash normalement, mais là il y a tellement de dead money. Et puis l'inertie d'une structure PLO est complètement différent de l'inertie d'une structure Hold'em. Et ça ce sont des bases que j'ai vraiment appris à assimiler dans ma façon de gérer la vitesse des tournois en PLO, gérer mon short stack ou mon big stack, et je me suis dit, il faut tenter !

Par erreur , j'ai annoncé qu'il n'y avait plus de Français... alors qu'en fait tu as été chipleader longtemps ! Comment s'est passé ce tournoi pour toi ?

En fait, le day 1 a été superbe, j'ai une courbe de croissance vraiment linéaire, je n'ai pas fait de swing, ça a été toujours up. Vraiment constant, vers le haut. J'ai commencé le day 2 comme une bombe. Je crois que j'ai commencé avec 80 000 et deux levels plus tard j'avais 270 000.

Mais alors t'as chatté ? t'as eu es livraisons, c'est quoi ton secret ?

Non j'ai surtout passé des gros bluffs. Le truc c'est que dans ma chambre la veille, j'ai beaucoup étudié ma table, et j'ai tout de suite séléctionné les joueurs PLO, les sharks Hold'em, la dead money à table, et j'ai su que sur certains joueurs j'allais pouvoir passer de gros bluffs. Après, je reconnais que j'ai eu du jeu, mais quand t'as du jeu, c'est bien aussi d'arriver à se faire payer. Et puis à 60 joueurs, j'étais à 270 000... changement de table, moyenne à 70 000... et là première main, je perds 170 000 contre un mec qui avait donc 170 000 ! Normalement je pot control beaucoup, mais comme j'avais floppé nuts, je ne pouvais pas lacher prise, et lui il arrosait sans cesse. Résultat, il a amélioré turn et river pour faire flush... A partir de là, c'était le début de l'enfer. Tout de suite après ce coup là, c'est le break. Au retour du break je rechange de table. Là c'est de nouveau l'enfer, j'ai fait doubler 3 short stacks ! Mais bon, il y a tellement de dead money que je ne me suis pas inquiété. J'ai maintenu mon stack entre 40 et 80 000. A 30 left, j'envoie un SMS à mon pote pour lui dire "Ils m'ont gravement blessé et je suis tombé à 40 000". Là, changement de stratégie, je ne joue plus que les coups dans les blindes et au bouton et cut off. Je fold donc des gros monstres UTG, et les seuls monstres que je m'autorise à jouer c'est AA ou KK UTG, je limp pour re-pot et partir à tapis préflop. C'est comme ça que j'ai géré mon short stack. Et puis deux après, je lui renvoie un message en lui disant "j'ai 700 000 !", et je repasse chipleader.

Mais alors attend... comment tu passes de 40 000 à 700 000 ?? Là t'as touché, non ?

Ouais là j'ai touché, mais toujours dans les blindes. J'ai vraiment respecté la ligne que je m'étais préparé. En PLO c'est ça qui est magique : il n'y a pas d'ante ! Il faut savoir jeter de grosses mains en position, des wraps de quintes double suited... ok ce sont de belles mains, mais là on n'est pas en cash game, on est en tournoi, il faut être patient. Dans mon point de vue d'approche du PLO, je préfère rentrer au bouton avec une main marginale, qui va certainement me permettre de voir le flop, plutot que de pot UTG avec une wrap de quinte et partir en gambling au flop.
En demi-finale, dès ma première main j'ouvre KK et je double up tout de suite... et dès que je suis passé à 300 000, j'ai compris que les gros stacks ne voulaient plus bouger et se maintenir pour la TF, et que les shorts stacks ne voulaient pas buster... et là j'suis partie dans des gros bluffs, à faire pot pot pot, les gros tapis qui me payaient, je leur mettais des 2-barrel et ils abandonnaient... j'ai réussi à sortir 4 joueurs en demi, donc c'est sur que ça m'a fait monter mon stack.

Et donc là tu prends minimum 45 000$ (l'itw a été faite au dinner break, à 6 joueurs left), c'est rien ou c'est une belle propuls' ?

Et bien écoutes, la tu me l'apprends. Mais honnetement, je m'en fout, depuis que j'ai abordé cette finale, je ne joue que la gagne. 293 000$. Je sais ce que je suis en train de réaliser que ça ne va peut etre pas se reproduire. C'est beaucoup d'argent déjà 45 000$, je le reconnais, mais je suis vraiment conditionné pour jouer la gagne. Je ne regarde pas les prix.

Mais ça va quand même t'aider à booster ta bankroll ?

45 000$, ça ne va rien changer. 300 000$ ça changera un peu, même si je sais que le circuit pro, ça coute très chèr. Surtout que je ne joue pas sur Internet. Je ne supporte pas rester enfermé chez moi. Au mieux si je fais ça c'est pour regarder un film, mais rester des heures devant un ordi comme les geeks, ça je ne peux pas. J'ai déjà essayé, j'ai testé ma patience, mais non...
Je pense que je m'y mettrais un peu un jour, quand je serais plus posé avec une femme et des gamins, que je pourrais moins bouger dans tous les sens, mais pour le moment j'ai 27 ans et je suis célibataire, j'en profite.

Alors good luck et va nous décrocher ce bracelet !

Merci, je vais essayer !

Article paru sur madeinpoker.com le 16 juin 2011.

Evénements Spéciaux

Les tournois live

27
janv
2019

10/60

De 09:30 à 20:00

Tournois online Winamax

Les Classements

Championnat 2018

Nos partenaires

 logo 512x512
 
 
12285626 10208354716925258 1588774028 n
 
 
12278038 10208354717405270 2062457383 n
 
 
12286152 10208354717165264 1118590157 n
 

 

 

 

 

 

11136606 10206653559357382 984447280 o

11130739 10206653561197428 862495064 n

11149147 10206653562517461 2023571259 n

 

 vandb

Notre page Facebook 

 

Foire Aux Questions

1

Où ? Découvrez notre local

2

Comment ?S'inscrire à un tournoi?

3

Combien ?Adhérez à l'OPC pour seulement 60€

trombinoscope

Club des Clubs

Nous vous informons que notre club soutient le Club des Clubs et montre sa volonté de prendre, de ce fait, une part active dans le développement du poker français.


Identification

Retour en haut